Mon Pitch est-il efficace ? par Jean-Michel PONCET

Le 9 juillet dernier nous avons eu le plaisir d’accueillir Jean-Michel Poncet pour un atelier sur le thème : « Mon Pitch est-il efficace ? ».

Jean-Michel est le fondateur et l’animateur du cabinet de conseil AdC (Accompagnement du Changement). Il est coach certifié et formateur en communication et propose ses services aux professionnels qui recherchent un accompagnement sur mesure soit en individuel soit en équipe.

Le cabinet AdC peut vous accompagner dans votre bilan de carrière, vous aider à améliorer votre communication, travailler sur la gestion du stress, mais aussi augmenter la cohésion de vos équipes et développer votre culture managériale.

Après une brève présentation de son parcours, Jean Michel nous a tout simplement demandé de nous présenter.  Pour le moment, une seule règle à respecter : s’approcher le plus possible des 40 secondes de présentation. A la clé, un débriefing à chaud pour chacune de nos présentations individuelles.

Premier constat, une présentation efficace cela ne s’improvise pas. Cela se prépare bien entendu, toutefois pour être entendue de façon optimale, cela nécessite des repères et de la structure.

Dans la seconde partie de l’atelier, Jean Michel nous a donc transmis les points clés d’une présentation impactante.

  • Une question centrale à se poser : Quel message j’aimerais que mon interlocuteur retienne ?
  • Il faut faire court, deux fois 20 secondes.

Dans les vingt premières secondes il faut « accrocher » l’attention de son interlocuteur. On se présente très brièvement (identité personnelle) et on parle de son actualité (identité professionnelle). L’objectif est double, à la fois sécuriser son interlocuteur et introduire son projet (de quoi je suis fier).

La pause à l’issue de cette première partie sert à s’assurer que votre interlocuteur écoute toujours.

Dans les vingt secondes restantes, il faut parler de l’avenir, se projeter et faire ressortir la cohérence de son discours avec son projet. Encore une fois, afin de « rassurer » et laisser une empreinte positive faire ce qu’on appelle du « teasing ».

Il faut enfin penser à la « chute » du pitch. Cette chute se résume à une phrase qui a pour but de donner la main à notre interlocuteur, l’objectif étant de poursuivre l’échange. Cela peut être le bon moment de parler de ses convictions (« J’ai toujours aimé… »), ou le moment d’utiliser une question ouverte afin que notre interlocuteur puisse plus facilement rebondir.

Nous remercions chaleureusement Jean-Michel pour la qualité de son intervention et l’énergie qu’il nous a procuré. Merci également à tous les participants pour leur implication.

par Sébastien CANILLAS

Margot Matysiak

Chef du Pôle Réseau à Actif Réseau, recherche un nouveau challenge professionnel, avec des missions variées et polyvalentes dans le domaine du marketing / communication / commercial. Margot s'intéresse fortement à l'entreprenariat, le mécénat pour construire des partenariats durables et porteurs de valeurs. Fort intérêt pour la transformation digitale et la présence des entreprises sur les réseaux sociaux et le web en général. Vous pouvez suivre Margot et ses trouvailles sur ces thématiques sur Twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer le menu