Négociation salariale – Arnaud GAULTIER

Ce Lundi 9 Novembre, le thème de la négociation salariale dans le processus de recrutement était une excellente occasion de rencontrer M. Arnaud GAULTIER, directeur RH adjoint de CEA Tech.

Fort de sa riche expérience en recrutement, l’objectif était dans un premier temps de comparer les points de vue recruteur/recruté sur ce thème, avant d’échanger sur les besoins potentiels du CEA Tech, en termes de profils et de compétences recherchés.

La séance a débuté par un tour de table, qui a permis de mettre en lumière les profils de chacun, avant de commencer la présentation du CEA.

Désormais EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial) et en pleine mutation de son image, le CEA est né dans les années ’60, au travers du besoin d’indépendance sur la maîtrise du domaine nucléaire (énergie et militaire).

La structure actuelle du CEA comprend les activités historiques, représentées par la DAM (Direction des Applications Militaires) et la DEN (Direction de l’Énergie Nucléaire), assortie d’une nouvelle entité qui adresse plus particulièrement le bassin grenoblois, la DRT (Direction de la Recherche Technologique).

Cette DRT, majoritairement basée à Grenoble, met en avant un nouveau nom « CEA Tech » pour marquer sa mission d’aide à la compétitivité des entreprises, et comprend 4 divisions distinctes (LETI, LIST, LITEN, CEA Tech Régions).

Côté emploi, le site CEA Grenoble regroupe 3 400 personnes, dont 2 500 employés en CDI.

Les ordres de grandeur du potentiel de recrutement annuel au CEA sont de 120 CDI, 280 CDD et 200 thésards.

Les profils de compétences sont majoritairement scientifiques (80 %) avec une répartition 60 % ingénieurs et 20 % techniciens, bien que des besoins sur des métiers nouveaux au CEA apparaissent sur 2015-2016. En effet, des profils financiers ou commerciaux sont recherchés dorénavant.

De même, la « coloration » recherchée sur les profils expérimentés comprend des connaissances techniques, l’apport d’un réseau, l’expérience industrielle et une certaine transversalité / pluridisciplinarité.

L’issue de cette présentation synthétique nous a permis une transition vers le sujet du jour, la négociation salariale dans le processus de recrutement.

L’information à retenir (pour le recruté) consiste à connaître le plus précisément possible son positionnement, en s’aidant de 3 facteurs clés :

  • connaître sa valeur (référentiel professionnel personnel, référentiel externe)
  • être clair avec sa zone d’acceptation
  • connaître le référentiel du recruteur

La seconde information importante est que la question du salaire n’est pas tabou, il s’agit juste de cibler avec finesse le bon moment et le bon interlocuteur pour l’évoquer :

  • Si la question n’a pas été évoquée, elle est à traiter une fois les certitudes sur la décision de recrutement acquises.
  • Attendre que l’employeur l’évoque est plus confortable et permet d’être adaptable. Poser la question en premier montre un certain leadership et permet de poser les frontières.
  • Le bon interlocuteur dépend de la structure, cellule RH pour les grands groupes, management pour les PME.

Enfin, quelques conseils génériques sur le processus de recrutement :

  • Les candidatures spontanées sont toujours potentiellement efficaces (intérêt pour le recruté et pour le recruteur), il faut bien cibler le prescripteur,
  • La démarche réseau « fonctionne », elle peut faire la différence
  • Adapter son CV au métier ou au poste recherché
  • Indiquer des faits objectifs dans son CV (chiffres, etc…)
  • La lettre de motivation peut faire la différence, elle doit être concise et comprendre des explications et des argumentations.

Par Bruno CARANDI

Margot Matysiak

Chef du Pôle Réseau à Actif Réseau, recherche un nouveau challenge professionnel, avec des missions variées et polyvalentes dans le domaine du marketing / communication / commercial. Margot s'intéresse fortement à l'entreprenariat, le mécénat pour construire des partenariats durables et porteurs de valeurs. Fort intérêt pour la transformation digitale et la présence des entreprises sur les réseaux sociaux et le web en général. Vous pouvez suivre Margot et ses trouvailles sur ces thématiques sur Twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer le menu